RSS
RSS
Chroniques de l'Ombre et de la Lumière

LIVRE I
Quand le salut ne réside plus qu'en l'ennemi.
Que choisir ? La Fin ou l'Union Sacrée ?
 







Nous sommes en Mai 2215 !

Partagez | 
 

 Sept est un nombre magique et le septième des arts n'en est pas dépourvu !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Narrateur
Fondateur/ MJ général & des Immortels
Fondateur/ MJ  général & des Immortels
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Sept est un nombre magique et le septième des arts n'en est pas dépourvu !    Mer 3 Déc - 20:04

J'inaugure ce topic de partage !


Kingdom of Heaven
de Ridley Scott
2005


Distribution

   Orlando Bloom  : Balian d’Ibelin
   Eva Green  : Sibylle
   Liam Neeson  : Godefroy d’Ibelin
   Jeremy Irons  : Tibérias
   David Thewlis  : le chevalier hospitalier
   Marton Csokas  : Guy de Lusignan
   Brendan Gleeson  : Renaud de Châtillon
   Edward Norton : Baudouin IV, le roi lépreux
   Ghassan Massoud  : Saladin
   Alexander Siddig : Imad
   Jon Finch : le patriarche de Jérusalem
   Velibor Topic : Almaric
   Michael Sheen : le prêtre du village
   Kevin McKidd : le sergent anglais de Godefroy d'Ibelin
   Khaled El Nabawy : le mollah
   Nikolaj Coster-Waldau  : le bailli du village
   Eriq Ebouaney : Firuz
   Jouko Ahola : Odo
   Karim Saleh : l'émissaire de Saladin
   Iain Glen : Richard Cœur de Lion




Replongé pour des raisons professionnelles, dans les écrits des Croisades, j'ai aussi eu l'occasion de réécouter l'OST du film de Ridley Scott, Kingdom of Heaven (que j'ai très envie de revoir du coup^^). Il narre l'histoire vraie, de manière romancée, de Balian d'Ibelin, bâtard d'un chevalier qui se trouve entraîné en mémoire de son père, dans la troisième croisade. Le film est épique et de bonne facture technique sur le plan des décors et équipements, reflet des mœurs de l'époque et assez bien joué par des acteurs inspirés. Un  film qui a eu du succès  à sa sortie en 2005 à travers le entier monde, excepté aux States car sans doute pas assez ancré dans l'héritage historique de cette nation.

Je le recommande volontiers car il a le mérite de montrer un pan peu connu des Croisades, du point de vue des petites gens, souvent embarqués pour des raisons de subsistance ou de loyauté féodale, dans des guerres dont ils ne mesurent pas l'ampleur, mais aussi des chevaliers qui se sont retrouvés en plein Enfer, et ont juste essayé de défendre les civils dans une retraite qui était inévitable. Ce film doit être vu comme un témoignage pas totalement objectif (aucun ne l'est jamais) mais engagé dans la volonté de rétablir une vérité plus nuancée. Une fois encore, le message qui doit rester est le suivant: il n'y a aucun vainqueur autre que la mort, dans la guerre, et dans chacun des camps, des hommes de bonne volonté ont essayé de limiter les conséquences de cette folie. Un constat à méditer aux heures de grande défiance qui renaissent trop souvent dans le cœur des Hommes.

J'ajoute qu'Orlando Bloom y fait une prestation tout à fait remarquable. Je trouve cet acteur méritant et tout à fait honorable dans ses prouesses physiques et épiques, mais aussi dans son jeu emprunt d'une certaine émotion. Je n'ai jamais compris les critiques qu'il a essuyé notamment pour ses prestations dans la saga du SDA.

Enfin, l'Ost est plus que marquant par sa qualité, signé d'un de mes compositeurs préférés, Harry Gregson- Williams que j'écoute souvent pour écrire. Mais j'en parle dans bloody songs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kelkekro.forumactif.fr
 

Sept est un nombre magique et le septième des arts n'en est pas dépourvu !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de l'Ombre et de la Lumière  ::  :: Les Errances floodiennes-