RSS
RSS
Chroniques de l'Ombre et de la Lumière

LIVRE I
Quand le salut ne réside plus qu'en l'ennemi.
Que choisir ? La Fin ou l'Union Sacrée ?

forum en refonte
 







Nous sommes en Mai 2215 !

Partagez | 
 

 Roch-Elven Destienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Roch-Elven Destienne   Ven 29 Aoû - 12:01


 
 

 

 
 
Roch Elven Destienne

 
 
Identité

 


Nom : Destienne
Prénom : Roch-Elven
Street name : Roche, Roc. Il a aussi un nom de clandestin, mais j'hésite à l'écrire ici. Il y a des vampires partout.
Groupe : membre du Comité de la Libération (dit le Comité plus simplement)
Âge : 28 ans
Date de Naissance : 16 août 2184
Lieu de Naissance : Paris XX°
État Civil : Célibataire
Emploi : officiellement, il est employé( correcteur livreur) dans l'atelier d'imprimerie de son père.
Tuteur au Comité : son demi-frère, Noé Destienne.
Religion : chrétien d'éducation, agnostique de croyance.
Lieu de Résidence : on le voit souvent chez son père, , rue Budé. dans l'Ile Saint Louis. Le citoyen Camille Destienne y occupe un petit atelier de reliure et de typographie à l'ancienne, avec un appartement obtenu par protection en raison du caractère artistique de son activité. Mais Roch y passe plus qu'il n'y vit réellement.
Armes : Une arme à feu, utilisée en cas d'urgence vampirique. Mais pour la défense ordinaire, Roch-Elven privilégie un survêtement couleur de muraille, des sneakers sachant sneaker, une connaissance très précise des rues de Paris, éventuellement un croc en jambe, sournois et bien placé. Il ne considère pas les engins explosifs de circonstance comme des armes, mais plutôt comme des sortes d'insecticides systémiques visant à restaurer un environnement sain.
Autre :En mission, il porte autour du cou un petit médaillon qu'il a trouvé dans un squat, une ancienne boutique de brocante, rue d'Amsterdam.


 
Physique

 


  Plutôt grand, c'est moins sa taille que sa silhouette ramassée, compacte, qui frappe au premier regard, dégageant un sentiment de robustesse naturelle développée par l'entraînement.
A la réflexion, Roch Elven est considéré comme plutôt séduisant. Le contraste entre ses cheveux brun foncé et ses yeux gris bronze (ou bronze gris selon le temps) donnent un charme certain à son visage régulier. Sourire et rire sont chez lui comme retenus. Il n'a cependant pas l'air sombre ou romantiquement nostalgique, et en compagnie connue, il aime assez amuser les autres par ses remarques cocasses, contrastant avec son habituel air sérieux.
En groupe, peut-être pour mieux se fondre dans le décor, il s'assied dès qu'il le peut, dans un coin tranquille, les jambes écartées, les avant-bras reposant sur les cuisses, les mains pendantes ou les doigts unis en crochet. Cette position le tasse un peu, et si elle accentue son allure calme et concentrée, elle n'a ni grâce ni prestance et lui donne un air de paysan fatigué. Il ne cherche pas à s'en corriger, au contraire, car il sait qu'elle irrite les humains snobinards, adorateurs de la prétendue élégance des buveurs de sang.
Ses mèches souples ont une coupe irrégulière, allant du assez court au plutôt long parce qu'il se les taille lui-même aux ciseaux, d'un geste décisif et sans appel, quel que soit le résultat. Passer des heures à soigner son apparence , c'est bon pour un vampire qui a tout le temps de pomponner son cadavre. Il aime les vêtements pratiques, passe-partout, de couleur toujours un peu terne, mais il n'est jamais négligé quand il sort.
Il porte le plus souvent une barbe assez rase, dans l'intention de se vieillir,car il trouve son visage trop lisse et trop anodin, malgré ses épais et longs sourcils qui barrent son visage de deux lignes têtues. Si une fille veut lui déplaire, elle n'a qu'à dire de lui qu'il est mignon .
En groupe, peut-être pour mieux se fondre dans le décor, il s'assied dès qu'il le peut, dans un coin tranquille, les jambes écartées, les avant-bras reposant sur les cuisses, les mains pendantes ou les doigts unis en crochet. Cette position le tasse un peu, et si elle accentue son allure calme et concentrée, elle n'a ni grâce ni prestance et lui donne un air de paysan fatigué. Il ne cherche pas à s'en corriger, au contraire, car il sait qu'elle irrite les humains snobinards, adorateurs de la prétendue élégance des buveurs de sang.
Cependant quand il est seul, il change de comportement ; il tient de la place, s'étire, s'allonge, par terre le plus souvent , le dos appuyé au bord du lit. Il se met pieds nus, boit une bière, prend un livre sur l'étagère des « En cours » ou sur celle des « A lire », car il aime classer les choses. Il griffonne des projets et consulte des plans de lieux qu'il a repérés et dessinés. I
Il sifflote souvent quand il est chez lui ou en milieu amical. Tout le monde au Comité sait que s'il siffle Dans le Hall du Roi des Montagnes, en rentrant à la Base, c'est que la chasse a été bonne.

 
Caractère

   


  Tout au fond et sous son air placide , Roch est, naturellement, secrètement et perpétuellement, insatisfait, mécontent et même parfois furieux. Un révolté. Mais il ne porte pas sa révolte en bandoulière. Il n'a pas envie de mourir pour la Cause. Il a seulement envie de voir disparaître les vampires
Ses camarades disent que c'est un garçon discret, organisé, méticuleux dans son travail. En groupe de chasse, il joue plutôt le rabatteur que les exécuteurs. Il préfère l'espionnage en solitaire Mais il prend toujours de sérieux risques et il ne refuse jamais une mission. Quelqu'un de confiance; pas très liant quand même, toujours un peu sur son quant-à-soi. Mais Roch est un type solide, simple et tranquille.

On peut s'arrêter à ce portrait tout à fait pertinent, mais qui fera secouer la tête à ceux qui connaissent le modèle un peu plus en profondeur. Roch-Elven n'est certainement pas si simple que cela. Et même s'il est souvent taciturne, ils savent aussi qu'il peut dialoguer des heures sur un sujet qui le motive et pour lequel l'interlocuteur a montré de l'intérêt et encore plus, des connaissances. Il se révèle alors vif et même enthousiaste, sachant défendre ses idées avec passion.
D'accord, il n'a rien d'un joyeux drille. Mais c'est un homme de conviction, et qui sait pourquoi on doit se battre.
Roch, de son côté, pense que en dehors des nécessités professionnelles, parler, c'est toujours trop parler. Il regrette le plus souvent de s'être livré, même superficiellement, comme s'il avait révélé le défaut de sa cuirasse en se soumettant au jugement d'autrui. On ferait mieux de toujours garder ses distances.
Comme beaucoup d'orgueilleux, exigeant envers soi-même, déçu de ne pas être à la hauteur de l'être idéal, Roch est un hypersensible, mais qui a su se refaire une seconde peau, pour pouvoir non seulement supporter le monde mais aussi pour pouvoir y prendre une part active. Il a toujours refusé le désespoir ou la passivité résignée et n'admire que ceux qui savent dominer leur nature et leur destin.
Mais à ce niveau, ceux qui le connaissent vraiment sont rares .




En savoir plus à mon sujet...

 

Maladies :Il a eu la rougeole à trois ans, les oreillons à quatre, la varicelle à six. Après, il a décidé de ne plus être malade et ne s'autorise qu'un rhume de cerveau de temps à autre, mais alors monstrueux. Il a aussi parfois la voix enrouée, ce qui l'arrange pour faire croire qu'il ne peut plus parler.
Groupe Sanguin : Pourquoi cette question ? Le groupe change le goût ? De toutes façons, le roch-elven est imbuvable. Tante Clémence lui mettait de l'eau bénite dans son biberon.
Famille :
† Félix Texier (120-199)directeur propriétaire de Texier,imprimeurs à Paris depuis 65 .
son épouse † Adèle ( 123-185 )† Sabine Texier, (151-179) leur fille unique, épouse Camille Destienne en 173 .deux enfants.
-fils de Sabine et Camille: Noé Destienne (né en 174) - Brice Destienne (né en 176) ne donne plus de ses nouvelles depuis 195
Camille se remarie et a un troisième fils.
-:Roch-Elven Destienne, (né en185.)

Camille Steveno, le père de Roch, né en 149 à Vannes monte à Paris en 170. Il a francisé son nom breton en Destienne à la demande de Félix. Il en devient l'associé puis  prend la direction de Texier & Destienne -Imprimerie et Reliure d'art-. Veuf de Sabine, avec deux jeunes enfants à charge, il se remarie  avec Estelle.
Estelle Madec, mère de Roch (née en 159 à Vannes) photographe, épouse Camille en 184, le quitte en 188. Vit à Tokyo.
Clémence Madec, soeur d'Estelle (née en 1153 ) veuve sans enfant. Habite chez son beau-frère Camille depuis la naissance de Roch-Elven.

   

 

 
Surnom :
 • Âge :
 • Comment avez vous connu le forum ? : ancien membre
 • Comment trouves tu le forum ? :


 
MADE BY .ANGELUS

 

 





 
 

 

 
 
En chacun de nous sommeille un héros

 

 




Histoire

2194 – Enfance

"Clémence"

- Clémence, pourquoi je suis né à Belleville et pas ici ?

- Je te l'ai déjà dit. Parce que ta mère ne supportait pas l'odeur de l'encre pendant qu'elle t'attendait. Voilà pourquoi ! Elle est venue habiter chez moi. Je suis sa soeur, c'était bien normal. J'habitais là parce que ton oncle, mon-défunt-Ernest-Que Dieu-l'ait-en-Sa-Sainte-Garde, avait eu la mauvaise idée de quitter Vannes, où on était assez tranquille, pour trouver un meilleur emploi à Paris et qu'il y est mort, le malheureux, avant même de l'avoir trouvé, cet emploi. Tes parents étaient très occupés, tout juste mariés, et voilà que le petit Roch-Elven s'annonce et que Dieu rappelle à lui cette bonne Grand-Mère Adèle qui élevait tes frères ! Alors,quand ta mère t'a ramené Rue Budé, je l'ai suivie, pour m'occuper de vous tous. Elle a pu reprendre son travail mais à Tokyo. Elle t'aime beaucoup, sois en sûr, mais avec son métier de photographe, tu comprends...

Clémence soupire. Roch comprend très bien . Brice lui a dit que le Leica que sa mère utilisait, et qui d'ailleurs n'était pas à elle mais à son patron, que ce Leica numérique, copie du X9 , était une splendeur, et lui, Roch, un bébé moche et pleurard. Elle a préféré le Leica. On peut comprendre. Clémence n'aime pas qu'on parle trop du Leica ni de Tokyo. Roch ne pose donc pas d'autres questions sur ces points délicats.

-Comment j'étais quand j'étais bébé ?

-A-do-ra-ble ! Et tranquille ! On te posait assis sur ton gros derrière au beau milieu du tapis du salon et tu restais là, ouvrant de grands yeux étonnés, jouant avec un rien, les franges du tapis, tes doigts, tes pieds et tu riais quand les rayons de soleil venaient chatouiller le bout de ton nez. Tu pleurais toujours quand on fermait les volets.

Roch sourit un peu, il a perdu son gros derrière en grandissant mais il aime toujours à regarder un rayon de soleil où voltigent des éclats dorés. Cependant les rêves qui habitaient le petit Roch sont perdus à jamais. Il a essayé de les retrouver en s'asseyant au milieu du tapis, replié sur lui-même, comme un œuf, pour tenir moins de place. Mais Felix est passé, bon dieu, gamin, qu'est-ce que tu fiches encore à ne rien faire ? - Roch évite le mot Papy depuis que Felix a mis Noé à la porte, il y a deux ans. Et maintenant que Brice est parti, le vieil homme ne perd pas une occasion de houspiller celui qu'il appelle le gamin comme il dirait le chien. D'ailleurs, Felix n'est pas son vrai grand-père. S'il meurt, Noé reviendra. Ce ne sont pas des choses à dire. Mais on ne peut pas s'empêcher de les penser.
Clémence poursuit :
-On ne peut pas dire que tu as été précoce pour parler et marcher, dame non ! Ta mère voulait même te montrer à un spécialiste. Moi, je disais: Il prend son temps. Il veut qu'on le laisse tranquille. C'est vrai, n'est-ce pas ? Quand on sait ce qui nous attend, autant rester petit ! Et puis, en quelques semaines, tu courais partout, tu jargonnais sans arrêt et alors, tu es devenu, non, pas insupportable, mais toujours à te fourrer dans mes jupes. Je t'appelais mon petit crampon et tu touchais à tout. Noé jouait beaucoup avec toi ; il te mettait sur son dos et disait qu'il était ton cheval..Tu l'appelais Hoé, je n'avais la paix que lorsqu'il était là. Dame, Noé s'est toujours beaucoup occupé de toi.

Roch sait que c'est à cette époque que sa mère est partie à Tokyo. Malgré tous ses efforts, il ne se souvient pas d'elle mais il se souvient très bien du cheval Hoé. Puis il est devenu trop grand pour se faire porter. Les choses bougent, les gens partent.

- Et voilà que demain tu entres au collège..je suis sûre que tu vas t'y plaire. Dame, tu es aussi intelligent que tes frères et en plus, tu ne cherches pas les histoires, toi ! Tu as toujours été obéissant. Un vrai plaisir...Noé était d'un têtu ! et Brice réclamait toujours quelque chose. Toi, tu pouvais t'occuper des heures tout seul...tes frères me donnaient cent fois plus de tintouin que toi !

Roch apprécie le mot tintouin qui fait un bruit marrant. Clémence continue, cite les idées saugrenues des aînés et les oppose à la sagesse du petit Roch. Mais elle parle maintenant d'un temps dont il se souvient et ses souvenirs à lui se superposent en ombres grises sur les images dorées de Clémence. Ce Roch-Elven idéal le flatte, mais il ne chasse pas l'autre,le vrai, celui qui apparaît en effilochures dans sa mémoire.
Dans le Roch dont il se souvient, sommeille la peur. Sans encore savoir le nommer, il sent un vide noir devant lui, un espace où il doit avancer, petit aveugle tenu par la main de plus grands qui y voient à peine davantage. Et tout le monde avance quand même, jusqu'à ce que la petite lumière du jour s'éteigne et qu'on se barricade contre la nuit.
Autour de lui tant de choses se sont cassées, se cassent encore, se sont perdues et continuent à se perdre, laissant partout des places vides et des endroits désertés. Les gens sont absents, ailleurs, disparus, morts. Ceux qui sont là finissent toujours par sortir en disant" Sois sage, je reviens tout de suite." Et tout de suite n'en finit pas de devenir plus tard, et que fait-il donc ? Papa a dû être retardé. Le soir tombe. Les vampires sont en chasse. Papa est perdu - Mais non, le voici qui rentre ! Superbe moment de joie, mais si bref. Car on ne peut pas rester suspendu dans son bonheur, loin de tout le reste. Il faut retomber dans le normal, terne et fragile, jusqu'au prochain retard, jusqu'à la prochaine peur, avec ce nœud qui se forme dans la gorge et le coeur qui se serre. Petit, on ne sait pas encore prier. On se contente d'être malheureux. Pour rien, a dit plus tard Clémence, timidement consultée, Dieu nous protège, tu t'inquiètes pour rien.
On ne peut pas parler sur rien, donc il se tait. On le trouve facile, il veut bien l'être puisque tout le monde a l'air de s'en féliciter. C'est une grande chance dans ce monde agité qu'un enfant si tranquille !
Pour l'être encore plus, il aime se cacher. Il s'assied par terre en boule sous la table, le grand tapis qui la recouvre lui sert d'abri. On sait qu'il est là, car on voit ses jambes repliées, mais on fait semblant de croire que c'est un chien, pour jouer. Il fait donc un peu le chien ; c'est en effet amusant.. Puis on l'oublie. Il redevient Roch. Dans l'ombre, il n'a plus besoin d'être sage et peut écouter sa peur se transformer en sourd désir de détruire, de se sentir fort et se venger. Il s'applique alors à tirer des fils sur l'envers du lourd tissu damassé qui l'isole. Personne ne doit savoir. Il ne doit pas entendre la fatidique question :Roch ! qu'est-ce que tu fais ?
Il ne s'attaque qu'aux fils noirs, qui sont les ennemis des bleus et des verts, bien plus jolis. Les jaunes, il s'en méfie. Si on les tire, ils font bouger les franges. Il hait les fils noirs. Il sait les repérer dans la pénombre, les tirer doucement et les casser d'un coup sec, sans se faire remarquer. Casser un fil noir procure une satisfaction très brève mais on peut recommencer.

Il grandit, voilà qu'il ne rentre plus sous la table. Casser les fils, c'est bon pour les bébés. Il est temps d'aller à l'école et c'est moins terrible qu'il l'avait imaginé. Parce qu'il est fort, rapide, malin, longtemps mignon avec sa tête bouclée à la Titus, il se sent aussi à l'aise physiquement qu'il se sent gêné de l'intérieur. Ce qu'il veut c'est être tranquille et pour l'être, il faut parfois se battre. Mais jamais à l'école, qui est un endroit sacré. En classe, Roch est un élève modèle.
Maintenant, il va entrer au collège et Noé dit qu'on y apprend des tas de choses inouïes sur le monde. Très bien. Tout va devenir clair, expliqué. Vivement demain.
-Roch ! je t'ai dit de tourner les confitures, pas de les regarder déborder ! tu es toujours dans la lune ! Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?


2199- Adolescence

"Noé"

Noé Destienne, très élégant, en pull fin Turtleneck sous un blazer impeccable, attend un vampire à qui il a promis de vrais cigares de la Havane. Noé est un trafiquant de produits rares et chers. Du moins officiellement. Idée amusante d'ailleurs que celle d'une société où on est officiellement hors-la-loi..Et il l'est doublement puis qu'il est du Clan.
.Le café est un endroit très chic et à la mode. Noé n'y a accès que parce que « son » Vampire l'y a introduit. Un vieux, rempli de vices absurdes, de désirs pathétiques.. Un jour ou l'autre, le Comité aura ses crocs ! Mais en attendant, il est utile et Noé a pour mission de garder le contact.
En venant, Noé a trouvé un livre qui devrait intéresser Roch : une Vie de Périclès. Autorisée, malgré un appendice qui fait l'éloge de la liberté individuelle et qui a échappé à la censure. Le petit aime l'histoire, surtout ancienne, très en vogue parce que l'esclavage y est un fait acquis. Certains historiens vendus essaient de faire croire que la plupart des grands hommes du passé étaient des vampires. Noé vient de lire une interprétation de l'œuvre de Léonard, écrite dans cette optique. Le sourire de la Joconde n'est plus mystérieux. Il cache des dents un peu longues et exprime la satisfaction d'un estomac rempli. La position des mains ne fait aucun doute là-dessus. Évidemment, les vampires n'en croient rien, mais ces histoires sont bonnes pour la masse bétaillère. Bah, les vampires du temps de Périclès ont depuis longtemps fini par crever. Et ceux qui ont connu la Joconde commencent à se faire rares. C'est le seul point commun avec leur ancienne condition dite humaine..Ils finissent en particules recyclées.
Dire que Roch va avoir quinze ans. Noé en est presque sûr. Un jour, il rejoindra le Comité.. .Ce sera sa seule façon de dépasser sa nature inquiète et de tirer le meilleur parti de ses dons évidents ; Noé l'a si souvent rassuré quand il était petit, angoissé par la nuit qui tombait, paniqué pour d'obscures raisons. Et en même temps, silencieux...donnant le change : même Clémence n'y a rien vu. Un enfant si tranquille...Noé, lui,a vite perçu la détresse qui à l'improviste, envahissait l'enfant muet, le clouant, le front posé contre la vitre, devant la grisaille immobile de la rue. Mais il change.. sa voix appris des intonations décidées. Noé ne veut pas intervenir. Roch doit trouver le chemin tout seul.

On peut quand même surveiller ses fréquentations. Heureusement, il a quitté la chorale de l'abbé Dupeyre (et du Saint-Esprit, ajoute Roch, à l'irrespect prometteur). Le prêtre recrute pour le Vatican les enfants doués ; le chant n'est qu'un prétexte. Mais Roch a semblé, un temps, être attiré par l'atmosphère religieuse, au point que Noé lui a donné ses Romans et Contes de Voltaire, au grand scandale de Camille et de Clémence --Voltaire ! A treize ans !- Noé lui a montré que la critique sociale n'y était rien à côté de la critique métaphysique. Roch aura même eu sa seule mauvaise note en français parce qu'il a affirmé que dans Candide, Voltaire dit que Dieu existe peut-être, mais qu'il est impuissant. Le mot a choqué.
Peu après, Roch a perdu son peu de soprano et, influence de Voltaire ou non, refusé de s'inscrire aux Jeunesse Vaillantes, autorisées par le Cercle qui sait lâcher du lest quand il le faut. Roch déteste coucher dans des tentes pour six et chanter en marchant.
Sauvé des curés, il reste les vampires pour séduire Roch-Elven. Mais le garçon est hostile à l'engeance, il est trop indépendant pour accepter qu'il y ait des esclaves et trop fier pour trouver normal qu'on le considère comme un gibier à saigner au détour d'une rue. Le Comité est fait pour lui. Sauf si Roch se perd en route. Noé sera à chaque carrefour pour semer des petits cailloux .

Bon, voilà l'exsangue qui vient chercher ses cigares.


2202 – Jeunesse

"Camille"

Camille Destienne a terminé la restauration d'un tome très abîmé des Fables de La Fontaine : une édition de qualité honnête pour 1969, reprenant l'édition de1755, avec les dessins d'Oudry. Camille sur sa presse à l'ancienne a pu reconstituer les pages manquantes ou souillées de ce volume et les photocopies des dessins qu'il a pu se procurer ne sont pas mal du tout. Son relieur a fait du bon travail. Le client sera content. Un vampire bibliophile qui viendra lui-même chercher son livre tard ce soir, ce que n'aime pas le vieil imprimeur. On ne sait jamais ce que vient de faire un vampire qui arrive vers minuit, l'œil brillant et la lèvre humide... Naturellement, Camille ne redoute pas le Vampire. Il se sait protégé par plusieurs membres proches du Cercle,lesquels, outre son travail de restauration, apprécient qu'on puisse leur imprimer spécialement, sur du papier filigrané à leur chiffre, des volumes dignes de figurer dans une bibliothèque d'esthète. Les vampires poètes - maudits par nature,comme dit Roch- aiment se faire imprimer chez Texier et Destienne.Il tient son atelier du père de sa première épouse, le dernier d'une lignée qui remonte, fin XX° siècle, à un riche original lequel, par plaisir, avait accumulé du matériel ancien d'imprimerie, au moment où le numérique bouleversait les techniques du passé. Après le cataclysme, le fils, ayant pu mettre à l'abri une partie des collections familiales, ouvrit l'atelier qui est maintenant un des plus anciens de Paris. Les Texier le reprirent en 65 . Près de cent-cinquante ans d'existence ! Cinq Texier de pères en fils ! Une dynastie!
Camille s'en estime le très légitime successeur, car l'imprimerie est devenue, depuis qu'il s'est associé à son beau-père, une prospère maison d'édition, doublée d'un atelier de reliure. Sabine Texier était une artiste en ce domaine. Texier & Destienne sont aujourd'hui connus de tous les amateurs du Cercle.
Camille soupire. Qui va reprendre après lui ?
Il y a un an, quand Roch-Elven a été autorisé à passer sa licence de lettres, son père lui a donné, à sa demande, le poste de correcteur adjoint. Roch a voulu aussi faire les livraisons spéciales et Camille en a été content. Il commence à fatiguer, lui aussi. On a bien la petite fourgonnette, mais seulement pour les longs parcours car il faut économiser l'essence. Roch peut dépanner à la presse, mais juste pour un travail d'apprenti. Camille est très déçu. Ce garçon aime les livres, mais pour les lire, pas pour les fabriquer. Et puis, on ne peut pas vraiment compter sur lui. Un muet, un fantasque sous ses airs sérieux, qui ne dit jamais ce qu'il pense, ni où il va. Il a toujours des excuses pour rentrer en retard. Cependant il fait bien son travail. Les clients ne se plaignent pas de lui, au contraire. Ils le trouvent cultivé et suivent ses conseils. Il aurait dû plutôt apprendre le commerce. Camille se demande quand l'enfant, qui semblait si docile, lui a échappé.
Trois fils, et sans doute aucun pour lui succéder ! il ne se fait pas d'illusion. Brice est parti on ne sait où....Roch veut juste gagner sa vie, car il est honnête; et aussi peut-être atténuer la déception de son père, c'est un bon garçon. Mais il n'apprend pas le métier et cherche on ne sait quoi.
Noé est parti suivre des études d'histoire en Allemagne sans demander l'avis de personne. Félix a été furieux. On n'a pas revu Noé pendant quatre ans, mais, au moins lui, il écrivait.
Depuis la mort de Félix, il passe assez souvent à la maison. Il dit travailler dans l'Import-Export de luxe. C'est un peu inquiétant. Qui dit Luxe dit surtout Vampire. Texier & Destienne, c'est aussi du luxe, mais la maison n'a jamais rien cédé aux Amalécites qui attaquent le peuple de Dieu. Car les hommes sont à Dieu et les vampires sont au diable. Camille est très croyant mais il ne fait pas de politique. En ce bas-monde, les plus forts ont toujours raison et les Vampires sont les plus forts, avec la permission de Dieu tout-puissant. Noé et Roch n'ont pas de religion. Là est le problème.
Camille est fatigué. Il va falloir discuter avec le bibliophile. C'est un bel homme qui cultive sa ressemblance avec Louis XV dont il affirme être un fils naturel. Comme si c'était un mérite ! En plus, il a bien connu Victor Hugo, et il va encore raconter la première de Hernani et le gilet rouge de Théophile Gautier, qu'il appelle Théo, familièrement. Rien de pire qu'un vampire de cinq cents ans qui radote. Si Roch était là, au lieu de passer ses nuits on ne sait où ! Pourvu que Noé, qui le voit souvent en ville, ne lui donne pas de mauvaises idées.

2206 – L'âge adulte

Roch fait sa valise. Il rejoint le Comité.
Officiellement, il part en vacances - c'est le mois d'août - avec Noé qui l'invite à Rome où il a un ami, secrétaire au Saint-Siège. On lui demande de maintenir des liens avec sa famille, pour ne pas attirer l'attention; il ne quittera pas son travail qui peut être utile. Entrer au Comité! C'est la plus grande décision qu'il prendra jamais. Il a décidé tout seul.. Non, Noé n'a jamais cherché à l'attirer dans l'organisation.
Cependant, Roch se doutait de plus en plus que son frère menait une activité clandestine et, par exemple, que son histoire d'import-export avait quelques légères failles, vue de l'intérieur de la famille. Et puis ces livres interdits qu'il lui prêtait.
Aussi, quand Roch, s'étant enfin décidé, lui a demandé s'il savait comment rejoindre un parti secret de libération, il espérait bien ne pas recevoir un sermon. . Mais le Comité n'est pas le seul parti activiste de résistance et Roch voulait le Comité. Noé pouvait aussi bien appartenir à un autre groupe. Sa réponse lui donna immédiatement de l'espoir :
-Un parti ? N'importe lequel ?
-Non ; le plus efficace.
-Donc, le Comité. Si tu es intéressé , tu n'as qu'à te rendre à ce rendez-vous. Ecoute bien l'adresse, ne note rien.

Dans le squat pouilleux où il s'est rendu, un inconnu lui a demandé de rédiger une lettre de motivation. Ce qu'il a fait, un peu surpris. Il a donc écrit :

- Je veux entrer au Comité parce que les hommes doivent chasser les vampires et reprendre la maîtrise de leur destin.

Il s'est arrêté, un peu incertain sur le but de l'opération et puis il a senti le besoin de dire plus en détails pourquoi il voulait devenir un membre du Clan. Il y avait pensé en effet et depuis des années. Il avait réfléchi à tout ce qui l'y avait poussé pour être sûr de sa décision. Il écarte les motifs trop personnels, comme lorsque en Terminale, son professeur de lettres, qu'il vénérait, a été arrêté à la sortie du lycée et qu'il a crié Vive le Comité ! Les hommes vaincront ! avant d'être frappé et embarqué dans le fourgon par des sbires du Cercle. Ensuite il y a eu Claire, en première année de fac. Sa première petite amie officielle. Claire la discrète, la sage étudiante, qui l'a plaqué après huit mois de vie partagée, sinon tout à fait commune, en lui disant qu'elle rejoignait le Comité et qu'il ne la reverrait que là-bas.
Et puis en continu, ses lectures, ses discussions avec Noé et tout ce qu'il a vu du monde dans le grand miroir de Paris. La certitude s'est installée, remplaçant d'un noyau dur et stable, au centre de soi, la boule d'angoisse de l'enfance ou le nœud trop serré d'un cœur adolescent. Il a donc poursuivi :

- Je veux entrer au Comité parce que la révolte est inévitable et légitime Pour l'instant c'est la seule véritable liberté que nous ayons : celle de dire Non.
La révolte est inévitable parce que le système établi ne repose que sur les ruines, la récupération décadente et sordide des biens du passé, la division haineuse de ce qui a été l'espèce humaine en Vampires et Non-vampires, les premiers tuant pour vivre, les seconds tuant pour survivre.
Inévitable, parce que les vampires ne prospèrent, comme des parasites, que s'ils affaiblissent ceux dont ils dépendent et que tout corps attaqué se rebelle et arme ses défenses. Inévitable parce que le Cercle est une tyrannie, que le despotisme ne se maintient que par la crainte et qu'il s'écroule quand on ose le braver. Quoi que l'on dise, les vampires ne sont pas immortels et on peut les détruire. L'espoir est du côté des révoltés.

Nous avons en l'an 2000 perdu le contrôle de la machine merveilleuse qui a conduit, non sans heurts et horreurs, l'homme de sa caverne première à la route des étoiles. Se sont brutalement arrêtés le progrès des connaissances partagées et la réflexion vers une conception plus ouverte et plus juste de l'humanité. Je veux que la brève existence de l'homme retrouve son sens dans la dimension historique que lui donne le temps . L'humanité doit retrouver le goût du futur. Le temps arrêté est celui des morts et je me sens vivant. Si notre désir d'homme est de pouvoir avancer, en rencontrant le moins possible de rues barrées, de zones interdites et de stationnements réservés au milieu de ruines qu'on ne relève plus, le monde, en ce début du 23° siècle, ne nous convient pas et nous devons le refaire.
Le monde est brisé ? nous devons briser ce qui brise le monde et le reconstruire. Les vivants doivent reprendre possession de leur droit de vivre en hommes libres.

Il a remis sa page à l'envoyé qui lui a demandé de signer et de dater. 15 août 2206, écrit-il un peu puérilement..C'est la veille de son anniversaire et de sa fête, puisqu'il porte le nom du saint du jour de sa naissance. Noé, qui lui a fait partager son goût des gestes symboliques, n'a pas pu ne pas voir la coïncidence.
Une semaine plus tard, il a reçu un nouveau message et cette fois-ci, ce fut Noé qui l'accueillit.



2206-2213 . Au Comité

Etats de service

En tant qu’apprenti :
16 août 2206 : entrée au Comité sous la tutelle de Noé Destienne. où il fait partie du groupe de chasse et sabotage Calypso.
21 avril 2209 : Appréciations de fin d'apprentissage .
Entraînement physique : Bon. Excellente résistance.
Chasse:Bon. Excellent pour le pistage et les effets de surprise. Moyen pour l'adresse au tir. Bon esprit d 'équipe. Très bonne résistance à l'hypnose.
Spécialisations : Explosifs .
Sur le terrain, efficace, très grand sang-froid. Peut être ralenti par ses scrupules concernant les éventuelles victimes humaines, s'il les juge innocentes. Blocages moraux à prendre en compte.
-Renseignements: Excellent observateur. Très bien introduit dans certains milieux ennemis, par son activité professionnelle et les relations de son frère. A surveiller : une tendance à s'intéresser à certains ennemis plus ou moins marginaux pour des motifs personnels.
-Propagande: Bon rédacteur. Tendance à trop développer, ce qui le gêne pour les tracts ou les slogans, malgré de bonnes formules. Très utile pour la rédaction de brochures internes . Un peu terne en public cependant.
Conclusion : admission définitive au Comité. Entre en tant qu’Agent au groupe d’action Calypso (chasse et sabotage)

En tant qu’Agent:

2209 : voir rapports du groupe Calypso.
2210: prend la tête du groupe de protection Saint-Christophe. Missions personnelles en parallèle.
-organise la destruction du pont de Cergy et met en place l’opération La Vache Qui Marche. (détails fournis sur demande à la section Archives)
-Retrouve un trésor caché dans les ruines de Suscinio (Morbihan) à la suite de fouilles entreprises sur documents d'archives. On récupère une statue d'une livre d' argent, plus un lot d'exvotos et de chapelets d'argent provenant de la basilique Sainte-Anne-d'Auray,
-Participe à la tentative manquée de dynamiter la piste n°1 de Roissy. Légèrement blessé.
-Dirige l’opération Code 211 ( attentat dit du Bal des vampires)
2211 : Récupération de plans de mines polonaises d'argent du fonds Stanislas, à l'ancienne Bibliothèque Royale de Nancy. Oubliés, ces plans indiquent des filons abandonnés au XX° siècle par manque de productivité .

Le succès de cette opération des plus importantes incite le patron à désigner Roch Destienne comme son Second.
Note :En tant que Second, les détails de ses activités ne sont plus accessibles .


 
MADE BY .ANGELUS

 

 


Edit:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Roch-Elven Destienne   Sam 8 Nov - 8:32






ienvenue sur nos terres obscures où chaque recoin regorge de mystères et de dangers.

u as hâte d'essayer de survivre dans ce monde peuplé de créatures légendaires ?
Avant cela, nous te demanderons de bien remplir ton profil, d’ouvrir une fiche de liens ICI et une fiche de sujets ICI pour ton personnage. Nous t’invitons aussi à faire toutes les demandes dont tu auras besoin pour ton jeu. Le Staff reste à ton écoute.

u as lu la Loi des Chroniques en arrivant et tu connais donc son contenu. Merci, pour le respect de tous, de t'y conformer en tout point lorsque tu partages notre terrain de jeu.

e flood, les jeux et la chatbox t’attendent pour faire connaissance avec notre communauté.

ous te souhaitons un très bon jeu parmi nous et au plaisir de croiser ta plume !



Revenir en haut Aller en bas
 

Roch-Elven Destienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de l'Ombre et de la Lumière ::  :: Les Catacombes :: Le musée des Héros-