RSS
RSS
lienlien
La Légende s'écrit ici




 







Partagez|

MacKenzie Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: MacKenzie Clarke Sam 3 Jan - 18:40

     
     

     

     
     
MacKenzie "Mac" Clarke

     
- « Ce que les yeux voient est sûr, les paroles que l'on rapporte ne sont pas forcément vraies. » -


     
Identité

     

Nom : Clarke
   ✥ Prénom : MacKenzie
   ✥ Street name : "Mac"
   ✥ Groupe : Humaine
   ✥ Âge :  28 ans
   ✥ Date de Naissance : 07 mars 2186
   ✥ Lieu de Naissance : Paris
   ✥ État Civil : Célibataire
   ✥ Emploi : Inspecteur de Police
   ✥ Maître/Sire : ça peut se réfléchir ...
   ✥ Esclave/Infant/Disciple : ça va pas non ?!!
   ✥ Religion : Je ne crois qu’en ce que je vois
   ✥ Lieu de Résidence : Paris 
   ✥ Armes : Un Glock 34 ou un S&W
   ✥ Autre :  Mes poings ? ça compte ?
   ✥Avatar:  Adriana Lima


     
   
Physique

     


      Pourquoi devrai-je vous parler de mon physique ? Sérieux ? Ça ne se voit pas ? D’accord, d’accord ! Puisque vous insistez. Je vais vous parler de moi. Je suis grande pour une femme. Je mesure 1mètre85. Je suis brune, ça n’a pas dû vous échapper ça aussi. Je porte les cheveux longs. Parfois ils sont attachés dans certaines situations nécessaires, mais je préfère les lâcher. J’ai un visage fin, de grands yeux bleus clairs, des lèvres pulpeuses qui seront tour à tour boudeuses, charmeuses ou autoritaires. Cela dépendra de la personne qui se trouve face à moi et mon humeur du moment. Élancée, svelte et sexy en diable, sportive, j’aurais pu être un mannequin dans une ancienne vie, sauf que je suis un flic. Un flic de terrain précisément. Je porte aussi bien le jean et les baskets que le tailleur jupe, moins pratique pour courir derrière un individu, je vous l’avoue. J'ai hérité de la peau mate de ma mère qui a des origines brésiliennes.

     
Caractère

       


      Sincère – Loyale – Emmerdeuse – Froide – Autoritaire – Jalouse – Protectrice – Têtue – Discrète – A une peur du noir (ce qui la rend nerveuse parfois)
Je pense que cela vous suffit pour avoir un aperçu de mon caractère. Il faut ce qu’il faut dans le monde où je vis et dans le boulot que je fais. Mon métier m'a endurcie et ce climat très particulier avec la présence des vampires, n'a fait qu'accentuer ma ténacité. Même de nos jours, les hommes règnent, il faut y trouver notre place, à nous les femmes. Faire nos preuves. C'est ce que j'ai fait en me hissant jusqu'au grade d'inspecteur de police. Mes états de service, le nombre de dossiers que j'ai bouclés, parlent pour moi. Je peux être discrète et très observatrice, comme être une grande gueule et dire tout haut ce que les autres peuvent penser tout bas.

   


   
En savoir plus à mon sujet...

     

Maladies ://
   ✥Transformation : //
   ✥Groupe Sanguin :O
   ✥Famille : Mes parents vivent à Paris. Mon frère, Émeric, est décédé à l'âge de 21 ans. Il était de trois ans mon aîné.
   ✥Origines : Mon père est né en France. Il des origines anglaises qui lui viennent de son arrière grand-père. Ma mère est aussi née en France et possède des origines brésiliennes du côté de ma grand-mère.

       

     

     
Surnom : J'en ai tellement ...
     • Âge : + de 18 ans
     • Comment avez vous connu le forum ? : Le petit Poucet a semé ses cailloux
     • Comment trouves tu le forum ? : je ne serais pas ici, si je ne le trouvais pas GENIAL !
   


     
MADE BY .ANGELUS

     

     
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Sam 3 Jan - 18:40

 
 

 

 
 
En chacun de nous sommeille un héros

 
- Au bout du chemin, se trouve la vérité -


 

Ah vous voilà ! Justement j’étais en train de faire du rangement dans mon petit appartement du 3ème arrondissement. Bon, comme vous pouvez le voir un chat ne retrouverait pas ses petits. Je ne passe que peu de temps ici, je suis toujours au commissariat et mon boulot c’est un peu comme mon amant, il prend quasiment tout mon temps et mon énergie au grand dam de ma mère. Je ne suis donc pas une femme d’intérieur et pas bonne à marier ce qui désespère un peu mes parents. Moi par contre, j’ai d’autres priorités. J’ai fait des choix qui sont les miens et que j’assume pleinement. Voyons voir ce qu’il y a dans ce vieux carton. Ce sont toutes mes affaires que j’avais emportées avec moi quand je me suis installée ici dès que j'ai eu mon diplôme en poche. J'ai commencé à travailler et mon premier salaire m’a permis de me payer ce petit appartement. J’adore mes parents, mais j’avais un grand besoin d’espace et de me concentrer sur mon métier. Aujourd'hui, nous nous voyons certes, mais beaucoup moins qu'avant à cause de mon métier et des horaires que je fais. Je suis devenue moins insouciante que lorsque j'étais gamine. Il y a des évènements qui nous marquent au fer rouge et qui transforment notre caractère et notre façon de réagir face aux autres.

Regardez ce que je viens de trouver ! Mon vieux journal intime. Je n’y ai plus jamais couché de mots depuis plusieurs années comme si j’avais tourné une douloureuse page et qu’il avait été temps pour moi d’avancer. Je vais peut-être commencer par le début, cela vous sera plus facile ! Je m’appelle MacKenzie Clarke. Vous entendrez le plus souvent « Mac », c’est mon diminutif que tout le monde emploie au bureau. Pour ceux qui ne m’ont jamais vue, ils pensent rapidement à un mec  sauf que dès que j’apparais, il n’y a plus vraiment de doute sur ma nature, ce qui fait rire certains de mes collègues. Je vais vous lire quelques passages de mon journal, cela vous donnera une idée de ma petite vie.



***Octobre 2199***
Papa et maman ne sont toujours pas rentrés à la maison. Ils travaillent très tard le soir et ça de plus en plus souvent depuis qu’ils ont trouvé un place tous les deux à la galerie Mazarine qui se trouve au niveau de la Grande bibliothèque nationale, au Palais Mazarin. Je suis très contente pour eux, pour nous tous, mais Émeric et moi, on se retrouve de plus en plus seuls et quand la nuit tombe, j’ai peur …

***Février 2200***
Papa est tombé malade et les soins comme les médicaments coûtent très chers. Maman fait des heures supplémentaires au travail. Elle n’est pas certaine que papa retrouve sa place là-bas s’il manque trop. Émeric, mon grand frère, disparaît toute la journée. Il est plus grand que moi, mon aîné de 3 ans, mais quand même ! Je me fais du souci. Je garde papa, je lui fais un peu de lecture, je range l’appartement pour le retour de maman et tout ce qui pourrait l’aider quand elle revient. Elle est très fatiguée pourtant elle a toujours le sourire quand elle arrive. J’aimerais être plus grande pour aider tout le monde. Mais qui voudrait d’une petite fille de quatorze ans ?

***Juin 2200***
Papa a repris le travail depuis plusieurs semaines, il va mieux même s’il reste fatigué. Il risquait de perdre son emploi s’il ne revenait pas au plus vite et la famille a besoin de ces deux salaires. Je viens de découvrir ce que mon frère fait en cachette. Je l’ai suivi ce matin. J’en avais marre de me retrouver toute seule. Il va dans les squats. Heureusement que c’est en pleine journée parce que je crois que je serai retournée à l’appartement. C’est tellement triste, miséreux et dangereux. Papa et maman seraient fous d’inquiétude s’ils savaient. Je l’ai vu parler à des gens bizarres, cachés derrière des lunettes et dissimulés sous des capuches, à l’ombre de vieilles tôles.  Ils sont étranges …

***Septembre 2200***
Finalement j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai révélé à mon frère que je savais où il allait ainsi tous les jours. En colère contre lui, je me sentais trahie. Emeric a lâché une information comme quoi il « travaillait » avec des vampires … Je suis restée sans voix, essayant de calmer mes sanglots. Il a claqué la porte de l’appartement. Qu’est-ce que je dois faire ?

***Mars 2201***
Papa et Maman ne semblent pas voir qu’Émeric est devenu de plus en plus différent. Ils me disent que c’est normal, qu’il a dix-huit ans et moi tout  juste quinze ans et qu’on n’a plus les mêmes centres d’intérêt. Sauf que je n’y crois pas. Retourner dans les squats me fait froid dans le dos. Mon frère revient toujours pour le diner, juste un peu avant le retour des parents. Il ne dit presque rien. Je ne veux pas donner des soucis en plus à Papa et à Maman.


***Octobre 2201***
Émeric a trouvé un petit travail comme videur dans une boite de nuit. Son patron, c’est un vampire et il va en côtoyer pas mal comme Papa et Maman qui trouvent ça bien. Cela fait un an que mon frère ne m’a plus adressé la parole, depuis que je l’ai suivi dans les squats. Il est toujours habillé d’une façon bizarre comme s’il voulait cacher quelque chose.

***Janvier 2202***
J'avoue, je suis allée fouiller dans sa chambre ce matin quand il est parti. J'ai trouvé des vêtements tachés de sang mis dans un vieux sac plastique et dans un autre, des bandes, des compresses, des pansements. J'ai réfléchi à tout cela toute la journée même pendant les cours de Mme Garnier. Je vais bientôt avoir seize ans, mais Papa ne me laissera jamais sortir la nuit. Pourtant, il va falloir que je comprenne ce que fait mon frère.

Je suis navrée, mais je ne pourrai pas continuer la lecture. Je pensais qu'avec le temps j'aurais oublié toutes les émotions que j'avais ressenties. Je me suis trompée. J'ai l'impression que tout cela s'est passé hier alors qu'il y a dix ans, aujourd'hui. Vous avez bien compris, j'ai tenté en vain d'aider mon frère, tenter de lui faire ouvrir les yeux sur sa descente en enfer. Il était comme drogué. Oui, je pense que c'était cela qu'il ressentait comme ces personnes qui n'arrivent pas à se soustraire d'une dépendance quelle qu'elle soit. Mon frère n'était pas seulement un videur, c'était plus complexe, plus horrible. Il était la « chose » du patron. Sa boisson préférée. Il lui pompait du sang et Émeric était tombé dans une sorte de servitude, d'asservissement qui dépassait toute logique. J'avais fini par sortir de la maison, un soir et je l'ai suivi. J'avais emprunté des vêtements de Maman et son maquillage. J'avais seize ans et je suis arrivée à me transformer au point d'en faire deux ans de plus. J'ai fait en sorte de ne pas passer devant Émeric et on m'a laissé entrer. A l'intérieur, à première vue, on ne voyait pas grand-chose de différent : beaucoup de musique, des couples qui dansaient, s'enlaçaient, des alcôves privées et de l'alcool qui coulait à profusion. J'évitais de me faire accoster et draguer pour observer tout ce qui se passait autour de moi. Je finis par m'installer au bar. L'entrée de la boite était en face de moi et je pouvais ainsi voir les allées et retours de mon frère. Et c'est là que la vérité me sauta aux yeux. Un homme était venu chercher Émeric et celui-ci l'avait suivi sans rien dire jusque derrière ces rideaux de perles. J'ai pris mon courage à deux mains et je me suis dirigée vers ce salon privé. Il était là... Mon frère était avachi sur une banquette et deux vampires, un homme et une femme, lui tenaient les poignets. Chacun avait planté ses crocs dans sa chair et il se laissait faire. La scène était horrible. Je suis restée pétrifiée devant cette horreur. J'étais incapable de bouger, de faire un pas de plus. C'est ce qui m'a trahi. Une main lourde se referma sur mon épaule et je me suis mise à crier. Bien évidemment tout le monde sursauta et mon frère ouvrit les yeux, découvrant ma présence ...

C’est le jour de mon dix-huitième anniversaire, le 7 mars 2204 que tout a basculé.  L’année dernière, j’avais découvert mon frère et ce qu’il faisait véritablement au night-club. La conversation s’était muée en dispute et en une incompréhension la plus totale entre nous deux, comme quoi j’étais naïve, qu’il préférait être bien vu de son patron et d’avoir sa protection que de finir comme esclave ou comme du bétail. Je n’ai jamais rien dit à mes parents, j’ai voulu les préserver de la folie de leur fils. Émeric avait déménagé et il était encore plus vulnérable tout seul. Cette soirée du 7 mars, je l’ai passée avec mes parents et de deux mes amies. Le téléphone sonna et je me rappelle entre très bien l’expression du visage de ma mère. Le corps de mon frère venait d’être trouvé par la police, dans un coin d’une ruelle non loin du night-club. C’est là que j’ai arrêté d’écrire dans mon journal. Tout a été différent depuis ce jour-là. Émeric avait été vidé de son sang. J’ai voulu le voir à la morgue, le voir une dernière fois. Je n’aurai pas dû, car il était si pâle, si effrayant aussi. Ma mère ne s’en est jamais remise au point qu’elle arrêta de travailler tandis que mon père avait trouvé la force de continuer. Et moi, je n’avais plus qu’une idée en tête : faire de ma vie quelque chose d’important et protéger les innocents de ces Êtres sanguinaires.

Très bonne élève, je choisis d’entrer à l’école de police malgré l’appréhension de mes parents qui avaient déjà perdu leur fils et qui ne désiraient pas perdre leur fille se doutant du danger d’un tel métier. Mais c’était ce que je voulais faire. Mon dossier fut accepté et j’entrai à l’école début de l’année 2205. J’avais dix-neuf ans. J’avais le caractère pour endurer  ce milieu de machos et la mort de mon frère m’avait endurcie au point de tenir tête à tous les mecs de ma promotion.  On arrêta de me chercher querelle, de me critiquer dès que mes premiers résultats furent affichés. J’ai appris à me battre, à manier les armes. J’ai acquis de l’endurance et certainement cette froideur qui masque mes blessures. Je suis sortie seconde de ma promotion, dix-huit mois après et j’ai choisi la brigade criminelle. C’était un choix logique dans l’évolution de ma vie et de mes motivations personnelles. J'avais donc vingt et un ans.

J’ai gravi les échelons d’élève officier de police à celui de lieutenant de police stagiaire pour enfin devenir lieutenant et toujours dans la Criminelle. Parfois, je rêve de faire tomber ce Vampire, le patron de ce night-club qui prospère toujours. Je sais ce qui se passe là-bas, car les cadavres autour de cet établissement se multiplient, mais les preuves sont insuffisantes.  Je garde espoir, car comme le dicton le dit si bien : « la roue tourne pour tout le monde». Ma vie privée tourne autour de mon travail. Les hommes passent dans mon lit simplement pour le plaisir de quelques heures, d'une nuit. Je ne m’attache pas parce que je sais que dans ce monde, on nous arrache toujours ceux que l'on aime. Alors, je préfère jouer la carte de la femme distante, grande gueule, emmerdeuse qui dissimule une histoire personnelle sur laquelle je ne me suis jamais confiée à aucun collègue.



 
MADE BY .ANGELUS

 

 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 366
Date d'inscription : 06/08/2014
Le Narrateur
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Sam 3 Jan - 20:32
Bonsoir MacKenzie,

Sois la bienvenue dans la communauté des Chroniques ! Nous avons tous hâte de découvrir ton personnage au fil de ta fiche . Des renforts qui ne peuvent que réjouir le MJ des Humains et les policiers déjà sur les dents pour tenter de faire régner la justice et l'ordre dans ce monde apocalyptique.

Si tu as des questions, n'hésite pas à les soumettre au staff.

Au plaisir de te lire et de partager des pages de jeu avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://kelkekro.forumactif.fr
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Mar 6 Jan - 10:30
Bonjour Narrateur et merci pour votre accueil. Je voulais faire une humaine depuis un moment déjà, et me voici donc avec une jeune femme qui porte le diminutif d'un homme ^^
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Dim 15 Mar - 19:13
cheers  cheers

Bonsoir les Chroniques !

Ma fiche est enfin terminée
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015
Noah de Saint Hilaire
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Dim 15 Mar - 22:00
Bienvenue, collègue !

Une jolie fiche et une triste histoire... La vie est courte et il faut en profiter...




❝Ange ou Démon❞
C'est de lui-même qu'il a peur quand l'homme dit craindre l'inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Dim 15 Mar - 23:18
Bienvenue !

C'est une bien triste histoire mais c'est une bien belle fiche et une belle fille en prime x)

Au plaisir de RP avec toi dans le futur Smile
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Lun 16 Mar - 14:03
Cette histoire est dramatique mais "Mac" offre aussi une leçon de courage, de volonté et, ayant choisi sa voie, elle se donne les moyens de la suivre.
 Faibles dans un monde d'êtres naturellement puissants, les humains ont besoin d'être plus déterminés que les autres.  Cela promet de belles aventures.

En tant que Gardien des mots,  j'ai aussi apprécié l'écriture de cette fiche. Je ne vais pas avoir grand travail avec cette cohorte de phrases bien en main et ces mots  d'excellente tenue. Bon, je trouverai bien un grain de poussière  pour souffler dessus.
Bonne arrivée  parmi nous, Mackenzie Clarke.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Lun 16 Mar - 15:10
@ Noah => Merci, on risque de se croiser tôt ou tard ^^

@ Tracy => je n'aime pas les vampires ! Moins je les vois, mieux je me porte Cool  Mais une rencontre serait intéressante.

@ Athanael => Merci pour la fiche, j'attends ma correction avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Lun 16 Mar - 17:16
Bienvenue à toi

A bientôt peut être au détour d'un rp
bisous
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke Ven 20 Mar - 20:54





ienvenue sur nos terres obscures où chaque recoin regorge de mystères et de dangers.

u as hâte d'essayer de survivre dans ce monde peuplé de créatures légendaires ?
Avant cela, nous te demanderons de bien vouloir te présenter ICI et remplir ton profil, d’ouvrir une fiche de liens ICI et une fiche de sujets ICI pour ton personnage. Nous t’invitons aussi à faire toutes les demandes dont tu auras besoin pour ton jeu. Notamment de RP Le Staff reste à ton écoute.

u as lu la Loi des Chroniques en arrivant et tu connais donc son contenu. Merci, pour le respect de tous, de t'y conformer en tout point lorsque tu partages notre terrain de jeu.

e flood, les jeux et la chatbox t’attendent pour faire connaissance avec notre communauté.

ous te souhaitons un très bon jeu parmi nous et au plaisir de croiser ta plume !



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: MacKenzie Clarke
Revenir en haut Aller en bas

MacKenzie Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Catacombes :: Le musée des Héros-