RSS
RSS
lienlien
La Légende s'écrit ici




 







Partagez|

[V] William Austen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 366
Date d'inscription : 06/08/2014
Le Narrateur
MessageSujet: [V] William Austen Mer 3 Sep - 0:52

   
   

   

   
   
William Austen

   
- Petite citation -


   
Identité

   

Nom : Austen
  ✥ Prénom : William
  ✥ Street name : pas de réel surnom, mais à la banque, dans son dos, tout le monde l'appelle « Sa Majesté »
  ✥ Groupe : Vampires
  ✥ Âge :  248 ans, mort à 52 ans.
  ✥ Date de Naissance : 7 août 1965
  ✥ Lieu de Naissance : Watten, dans le Caithness en Écosse.
  ✥ État Civil : veuf, 2 enfants voire plus mais il ne le sait pas.
  ✥ Emploi : écrire ici
  ✥ Maître/Sire/Tuteur : Claudia Pride
  ✥ Esclave/Infant/Disciple : aucun pour le moment
  ✥ Religion : Anglican
  ✥ Lieu de Résidence : il habite dans le 7° arrondissement, non loin du Curtea Veche et de sa banque  
  ✥ Armes : son argent
  ✥ Autre :  même s'il n'a pas hérité du titre de Lord, William se aime se présenter sous le nom de Lord William Roy Roger George Sinclair-Austen.
  ✥Avatar:   Josh Brolin


   
 
Physique

   


     William est grand (il dépasse le mètre 80) et a les muscles bien dessinés grâce à des journées s’entraîner pour les Highlands Games. Avant de devenir un vampire, William avait tout du parfait lord Écossais. Il ne rechignait pas à porter de kilt. Au contraire, il en était fière ! Aujourd'hui, proposez-lui des chaussettes montantes blanches, une jupette rouge à carreaux et une veste verte, il vous ferait voler contre un mur. William ne voit plus que par les costumes trois pièces. Il est en costume du matin au soir, tous les jours de la semaine. Ses costumes se doivent d'être sobres et unis. Ses chemises aussi. Le seul vêtement ayant droit à un brin de couleur et d'originalité sont ses cravates. Mais attention ! Pas de l'originalité de mauvais goût. Pas de girafe, de petits points, de bonhommes rigolos en tout genre. Des rayures larges ou de fins traits, ça pouvait passer. Bref William est toujours tiré à quatre épingles. Ses cheveux sont coiffés avec soin. Sa condition de vampire ne lui permettant pas de les couper plus court, il a pris l'habitude de les repousser élégamment en arrière, les faisant un bon gonfler.


   
Caractère

     


     Séducteur ? Vous avez dit séducteur ? Oui oui, il l'est ! Il ne s'en cache pas et c'est presque un sport pour lui. Grand sportif, il préfère le sport traditionnel écossais (même s'il était loin d'exceller en caber) aux sports "communs" comme l'aviron et le polo. Si le curling, le rugby, l'aviron et le tennis faisaient partie de ses activités d'humain, courir les donzelles était devenu son sport de vampire. Il avait toujours aimé les femmes. Il avait aimé sa femme et toutes celles qui acceptaient de passer dans son lit d'homme marié. Maintenant qu'il avait l'éternité pour les apprécier, il n'allait pas s'en priver. Sa plastique l'y aide (et il y veille). Son porte-monnaie aussi.
Il aime montrer qu'il a les moyens de s'entretenir. Mais seulement lui ! Il ne dépense de l'argent que pour lui. Mesdemoiselles, ne vous attendez pas à un bijoux en cas de relation avec lui, ou ne serait-ce qu'un verre de sa part s'il vous "invite" à un bar. William est un avare et un rapace. Ce n'est pas pour rien qu'il vit seul et refuse toutes relations durables. Il est avide d'argent et une fois celui-ci gagné, il dort sagement au chaud dans un coffre fort, à l'intérieur de son bureau, dans sa propre banque.
La seule chose qui peut le faire dépenser sans compter, c'est le talent de son tailleur italien. William raffole des costumes. Il les collectionne. Il ne leur voue pas un culte, mais presque ! L'égard qu'il porte à l'argent et aux costumes est tel que l'un et l'autre passent avant les femmes. S'il doit choisir entre un rendez-vous d'affaire pouvant déboucher sur un beau pactole et un rendez-vous avec une belle femme, l'argent gagne. Il ne se transforme pas en rapace pour rien !
Très imbu de sa petite personne, William se croit parfait, se trouve parfait, s'imagine parfait. Il ne voit pas ses défauts. Il s'idéalise et se surestime, ne voyant pas souvent les échecs arriver. Ce présomptueux personnage aurait pu avoir le paon pour transformation, tant sa vanité est grande. Mais le pouvoir qu'à l'argent sur lui fait de son avarice et son avidité ses plus grands défauts. Il est donc un rapace. Et quoi de mieux qu'un aigle pour souligner sa fierté !
William est cependant une personne brisée. Les femmes et l'argent peuvent être considérés une distraction. Des choses lui permettant d'oublier la douleur qui l'habite depuis sa transformation. Un deuil qui semble ne jamais se terminer.

 


 
En savoir plus à mon sujet...

     

Maladies : si courir les jupons est une maladie, alors il est atteint de ce mal. Si ce n'est pas le cas, il est donc en parfaite santé !
  ✥Transformation : un aigle
  ✥Groupe Sanguin : O négatif
  ✥Famille : il est le dernier représentant de la famille des Sinclair (du côté de son père). Il devait hériter du titre de Lord à la mort de son grand-oncle Roger Sinclair mais une erreur de son oncle entraîna la mort de toute sa famille, sa transformation et la confiscation du titre de Lord. Depuis le massacre des siens, il vit seul et se complaît dans sa solitude.
  ✥Origines : Caithness en Écosse mais il a passé une grande partie de sa vie entre Londres, Paris, New Delhi et Abou Dhabi.

     

     

   
Surnom : écrire ici
    • Âge : écrire ici
    • Comment avez vous connu le forum ? : écrire ici
    • Comment trouves tu le forum ? : écrire ici
 


   
MADE BY .ANGELUS

   

   
Revenir en haut Aller en bas
http://kelkekro.forumactif.fr
AuteurMessage
avatar
Messages : 366
Date d'inscription : 06/08/2014
Le Narrateur
MessageSujet: Re: [V] William Austen Mer 3 Sep - 0:54





En chacun de nous sommeille un héros


- Petite citation -



William a toujours eu une vie riche et très confortable, de son enfance à aujourd'hui. La protection d'un vampire puissant avait permis aux Sinclair et Austen de vivre ainsi.
Son père était Roy Austen, neveu de Lord Roger Sinclair. Le grand-oncle Roger n'avait pas d'enfant, ni de cousin. Dans l'ordre de succession au titre de Lord, en tant que petit-neveu, William gagna donc la première place le jour de sa naissance. Sa mère était l'héritière d'une grande distillerie de Whisky. Le meilleur des Highlands d'après l'oncle Roger, adepte du précieux breuvage Écossais. L'existence de William était donc vouée à être bercée par l'argent, tant du côté de sa mère que celui de son père.

La jeunesse de William n'avait rien d'originale pour un jeune futur Lord. Éducation stricte, écoles privées aux coûts de scolarités vertigineux, voyages loisirs à tout va et sans restriction. William était un enfant et un adolescent typique de l'aristocratie anglaise. Il était fils unique. Il était choyé et trop gâté. Habitué à tout avoir sans bouger le petit doigt, William entretenait son goût pour l'argent avec celui de ses parents. Seulement l'existence de William commence à s'éloigner du chemin naturellement tracé sous les pieds d'un jeune aristocrate, héritier d'un titre de Lord et d'une grande distillerie, lorsque l'oncle Roger mit le bout de son nez dans sa vie. Son Lord d'oncle Roger, qui était loin d'être un fainéant, ne voulait pas que le titre de Lord des Sinclair ne soit entaché par l'attitude de William. Il posa donc un ultimatum à son neveu. Si son fils ne se ressaisissait pas, il cessait d'aider la distillerie et récupérait la propriété où logeait les Sinclair. Diriger une entreprise ne l'intéressait pas. En fait, toutes formes de travail l'agaçaient. Mais l'oncle Roger avait raison. Il fallait secouer William et l'empêcher de se complaire dans la réussite de son père et la fortune familiale de sa mère.

Pour ses études supérieures, qu'il ne voulait pas faire, William fut envoyé à Cambridge, sous le nom de Austen et non de Sinclair, pour y suivre un cursus en économie et en finance dans un anonymat que pouvait apporter le nom de Sinclair. William aimait l'argent ? Il allait donc apprendre à travailler avec. Au début, il était plutôt réticent et ne faisait aucun effort. Il avait même tenté de se faire renvoyer lors de sa première année. Cependant, l'ongle Roger avait le bras long et la main pleine d'argent. Être donateur, cela a du bon. Puis finalement, William apprit doucement à apprécier le cursus qui lui avait été imposé. Il lui fallut tout de même près de trois ans pour s'investir réellement dans ses études. Apprendre à faire fructifier son argent commençait à le passionner. Ses études ne furent pas brillantes au début mais elles s'améliorèrent, sans pour autant être exceptionnelles.

Les études supérieures ne lui apportèrent pas seulement un diplôme et un travail pour une des banques qui aidaient aux financements des projets de la distillerie. Il y avait aussi découvert les femmes. Et sa femme : Paige, une serveuse dans le pub fréquenté par William et ses amis. Habitué à avoir tout ce qu'il voulait, il tenta de faire de même avec Paige. Ce fut un échec cuisant pour le coup de foudre qui l'avait frappé en la voyant pour la première fois derrière le bar. Non seulement la belle le repoussait, mais en plus elle ruinait toutes ses chances avec les clientes du pub. Finalement, quand il baissa les bras et cessa de la courtiser, ce fut elle qui se tourna vers lui. Ses avances et ne plus être le centre d'attention de William lui manquaient peut-être. William ne connaîtra jamais ce changement chez Paige et ne cherchera jamais à le savoir. Il avait une belle femme, de l'argent et bientôt un titre de Lord. C'était tout ce qui l'important. En réalité, elle avait tout simplement appris le véritable nom de William. Le futur Lord devenait ainsi moins détestable.

William demanda Paige en mariage après 10 mois de relation. Elle accepta sans hésitation, ne se doutant pas qu'elle disait oui à un ménage, non pas à deux, mais à trois... voire quatre. William n'avait rien de l'homme fidèle. Et cela ne s'améliore pas en devenant vampire. Paige savait qu'elle devait partager son mari. Mais son nouveau train de vie lui faisait fermer les yeux. Elle était loin... sa vie de petite serveuse. Le contrat de mariage aidait aussi. Dans celui-ci, une clause stipulait qu'elle ne toucherait rien si elle demandait le divorce en cas d'adultère. William n'ignorait pas que sa femme était au courant de ses liaisons extra-conjugales. Son infidélité était devenue tabou au sein du couple. Il continuait donc à courir les jupons. Même lorsqu'il devint père de jumeaux, assez tardivement puisqu'il avait 42 ans. Stuart, son fils, et Coleen, sa fille, furent même gardé par l'une des maîtresses de leur père lorsqu'ils étaient en bas âge.
La vie des Sinclair, qui avaient gardé le nom de Austen, s'écoulait donc à deux vitesses. Celle qu'imposait William avec son travail et ses conquêtes, et celle de Paige qui forçait les réunions de famille pour que William s'intéresse tout de même à eux.

Puis un jour, William fit la rencontre qui bouleversa sa vie et celle de sa famille : Claudia. Elle était belle comme Paige lorsqu'il l'avait rencontré. Il avait 51 ans, elle semblait en avoir 30 de moins. Malgré la différence d'âge, elle tournait autour de William avec un petit quelque chose d'étrange dans son regard. Une chose qui bouleversa William, qui l'attira dangereusement. Il avait l'impression que les rôles s'étaient inversés. Lui était la proie d'une femme, et non l'inverse. S'il avait su qu'en réalité, il était la proie d'une vampire envoyée par leur protecteur pour les punir, suite au désaveu de son oncle Roger. Pourtant, William savait qu'il fallait être prudent avec les femmes depuis l'avènement des vampires. Prudent pour ne pas séduire l'une d'eux. La libido l'avait rendu aveugle et il n'attendait qu'une chose : en faire sa nouvelle maîtresse.
Une nuit, Claudia débarqua au manoir des Austen, complètement paniquée. Paige avait posé une condition à William, quelques années plus tôt, quand elle avait appris qu'il couchait avec la nourrice : s'il voulait continuer ses aventures, il devait tenir ses conquêtes éloignées du domicile conjugal et des enfants. L'arrivée de Claudia, larmoyante et répétant qu'un individu la suivait depuis plusieurs jours, mit le feu au poudre. Tandis que Claudia patientait dans le hall d'entrée, Paige fulminait et s'égosillait sur William, dans une pièce adjacente. Les jumeaux, alors âgés de 9 ans, entendirent les cris de leurs parents et descendirent de leur chambre et virent Claudia dans le hall. Ce furent la dernière personne qu'ils virent. Claudia en avait fait le début de son repas, sous les yeux des parents alertés par les cris de leurs enfants. Claudia s'occupa ensuite de Paige, qu'elle laissa morte à côté de ses enfants. Quant à William, il mourut aussi et Claudia devint alors son Sire. Il perdit par la même occasion la possibilité de devenir Lord. En devenant vampire, il apportait au Cercle sa fortune et ses compétences en économie et finances.

William fut un jeune vampire difficile à contrôler. Il s'en voulait d'avoir été séduit par Claudia et d'en avoir perdu ses enfants, ainsi que sa femme qu'il aimait malgré ses adultères. Quand la douleur de la perte des siens fut atténuée, car elle s'est jamais éteinte, William finit par s'éloigner de Claudia. Il cessa les voyages. Le Moyen-Orient n'était plus une destination agréable. Un peu trop de soleil à son goût. Londres lui rappelait sa famille. Il s'installa donc à Paris, en solitaire, fuyant même la gent féminine. Il lui fallut une dizaine d'année pour approcher de nouveau une femme. Sa condition de vampire lui permettait de ne plus ce soucier de la nature de ses conquêtes. Mais à aucun moment il eut l'envie de faire de l'une d'elle sa nouvelle compagne "attitrée". Il portait toujours à son alliance. Il disait avoir fait le deuil de sa femme et de ses enfants. Mais était-ce seulement possible ? Même pour un vampire ? Sa course aux jupons et à l'argent était plus effrénée que lorsqu'il était humain. Peut-être était-ce sa manière d'oublier et de cacher la tristesse qui l'habitait.


MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
http://kelkekro.forumactif.fr

[V] William Austen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Catacombes :: Les récits oubliés-